Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

Cette journée, qui est l’occasion de sensibiliser le grand public aux atteintes à l’encontre de nos ainés, aura lieu comme chaque année le 15 juin 2021.

Qu’elles vivent chez elles ou en institution, les personnes âgées, et notamment les plus fragiles, sont une catégorie de population particulièrement à risque de maltraitance. Les proches, le voisinage, les professionnels, les démarcheurs peu scrupuleux… Que ce soit volontaire ou non, nombreuses sont les personnes pouvant être à l’origine d’actes d’abus, de violences ou de négligences.

Le contexte de la crise sanitaire qui perdure depuis début 2020 a mis en lumière l’atteinte aux libertés fondamentales des plus âgés, notamment la liberté d’aller et venir et celle d’entretenir des relations sociales, en particulier pour les résidents d’EHPAD. Mais le silence qui entoure les situations « habituelles » de maltraitance, notamment intrafamiliales et institutionnelles, a lui perduré.

Repli sur soi, manque d’estime de soi, crainte, dépression, isolement… les conséquences des abus, négligences et violences à l’encontre des personnes âgées sont réelles, d’autant plus lorsque ceux ci sont passés sous silence. Les personnes âgées victimes de maltraitance, qu’elle soit réelle ou vécue comme telle, n’osent pas toujours en parler. Sentiment de honte, culpabilité, peur de représailles, peur de ne pas être crues et écoutées, peur de créer des ennuis à leur proche qu’elles aiment malgré tout… les raisons qui empêchent les personnes victimes de se confier sont nombreuses.

En Dordogne, l’association Cassiopea et son service ALMA 24 (Allô maltraitance) propose depuis 13 ans une écoute téléphonique et un soutien aux victimes et aux témoins des situations de maltraitance ou de souffrance. ALMA 24 est rattaché à la Fédération 3977 contre les maltraitances.

ALMA 24 informe, oriente vers les partenaires compétents, accompagne et propose des pistes de solutions aux appelants, dans le cadre d’un écoute anonyme si souhaitée, confidentielle, sans jugement sur les situations et les personnes, qu’elles soient victimes, témoins ou mises en cause.